Brochure

Celestyal Cruises veut «reconquérir le cœur du marché français»

En 2017, Celestyal Cruises prend un nouveau cap. En témoigne l’ouverture d’un bureau dans le XIe arrondissement de Paris, «avec pour l’instant une assistante commerciale, recrutée récemment en la personne de Julie Deghilage et qui devrait être rejointe d’ici la fin de l’année par un ou deux autres commerciaux».

PARTAGEZ:


La page de 2012 est bel et bien tournée pour la compagnie maritime Celestyal Cruises. L’année où, elle s’appelait encore Louis Cruises… Après une restructuration de la flotte, d’ailleurs fortement réduite, Celestyal Cruises voit le jour en 2014. L’heure est alors à recentrer la compagnie sur ses fondamentaux, et en particulier les îles grecques, tout en ouvrant Cuba cette même année.  
 
En 2017, les choses ont pris un nouveau cap. « Nous avons mis un terme à notre partenariat avec Rivages du Monde, qui agissait en qualité d’agent général pour Celestyal Cruises depuis quatre ans, annonce Clément Mousset, directeur commercial. Nous avons choisi de revenir en propre sur le marché français ».
En témoigne l’ouverture d’un bureau dans le XIe arrondissement de Paris, « avec pour l’instant une assistante commerciale, recrutée récemment en la personne de Julie Deghilage et qui devrait être rejointe d’ici la fin de l’année par un ou deux autres commerciaux ». Une équipe qui pourrait croître à six ou sept dès 2018 au regard des développements envisagés par la compagnie.

Etre le « spécialiste des destinations »

A commencer par la volonté affichée d’une «reprise des croisières au départ de Marseille pour répondre à une demande du marché », dit Clément Mousset, espérant ce retour du côté de la cité phocéenne pour 2019, qui serait combiné à l’arrivée de nouvelles destinations pour la compagnie : l’Espagne et la Corse.
 
Aujourd’hui, Celestyal Cruises ne propose des départs que d’Athènes (Pirée) et de La Havane, à bord du Celestyal Olympia et de Celestyal Crystal, tous deux rénovés au printemps 2016. Avec en nouveauté pour 2018 la mise en place, à partir de fin avril jusqu’à mi-octobre, d’un tout nouvel itinéraire de sept jours (« Idyllique Egée ») vers les îles grecques. Ce n’est pas tout, puisque « nous intégrons des escales plus longues comprenant des nuits à quai, ainsi que des excursions sur place », souligne le directeur commercial.
 
« Nous avons pour objectif de nous démarquer des grandes compagnies de croisières, en proposant d’une part un produit différent axé sur une immersion au sein des destinations, et d’autre part en nous appuyant sur une flotte aux capacités raisonnables et plus conviviales, celles-ci varient entre 850 et 1500 passagers», poursuit Clément Mousset.
Et le faire savoir, en misant notamment sur le référencement auprès des réseaux. « Nous sommes déjà référencés chez TUI France, et nous souhaitons nous rapprocher de TourCom, de Selectour et du Cediv », annonce-t-il. Une priorité fixée pour cet automne.
 
Par ailleurs, le Celestyal Nefeli exploité par la compagnie sera rendu à son propriétaire en novembre prochain, « et nous envisageons la construction de nouveaux navires », glisse Clément Mousset. A noter également que Celestyal Cruises poursuit son partenariat avec Air Caraïbes.

Développer le marché groupes

Le déploiement de Celestyal Cruises - présente cette année dans le « Village de la Croisière » à IFTM Top Resa - passera aussi dès 2018 « par la volonté de développer le marché groupes », indique Clément Mousset. A la fois loisirs et en btob (la compagnie compte notamment se rapprocher des autocaristes) et incentive. « Ce marché groupes représente aujourd’hui 10% de notre volume d’affaires, nous visons les 30% l’an prochain », poursuit-il. Un objectif qui peut tenir le cap d’autant, selon Clément Mousset, « que nous enregistrons d’ores et déjà sur ce marché pour 2018  une hausse de l’ordre de 20 à 25% ».
 
Celestyal Cruises n’édite pas de brochure dédiée, mais plutôt un doument d’appel, généraliste, sans prix, « dans lequel nous insérons des feuilles de grilles tarifaires à destination des professionnels », précise le directeur commercial.
 
Après « une mauvaise année 2016 », Celestyal Cruises annonce avoir transporté en 2017 5000 passagers, « un peu moins de 4000 sur la Grèce et le reste sur Cuba », détaille Clément Mousset. Avec un objectif pour 2018 d’augmenter ce nombre à 500 passagers supplémentaires.

Catherine Mautalent,  www.voyagesetgroupe.com